Larchant

L1

65940649larchant7 jpgDédiée au célèbre Saint-Mathurin, guérisseur des fous, cette église, construite par les bâtisseurs du chapitre de Notre-Dame-de-Paris, était une étape importante sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle est située au coeur de la forêt de Fontainebleau, proche des sites d'escalade de l'Eléphant et de la Dame Jouanne.   
Edifice gothique édifié a partir de 1175 environ sous la direction du chapître de Notre Dame de Paris, seigneur de Larchant depuis 1005.St Mathurin,  prêtre, avait des pouvoirs surnaturels. Il devait délivrer les possédés et les fous. Le pèlerinage se developpe pour ces adeptes du christianisme, attirant de nombreux voyageurs et pèlerins qui s'arrêtaient dans ce lieu, avant de rejoindre St Jacques de Compostelle.

71280160larchant8 jpgPortail du jugement dernier
Moitié du XIII siècle. Ressemblant au portail de Notre Dame de Paris, cette porte Nord a été construite sous les directives du Chapitre.  Clquez sur la photo de gauche pour apercevoir le Christ, au centre, entouré de la vierge et de St Jean, ainsi que des anges et des Saints.

1555: date qui correspond à la fin des travaux lorsque le portail fut endommagé après un incendie vers le XVI siècle.  La resurrection des morts remplace une partie des scènes du calendrier. 

Saint Mahturin naquit à Larchant. Son père s’appelait Marin et sa mère Eufémie. Son père avait été chargé par l’empereur Maximien de persécuter les chrétiens, mais Mathurin avait été instruit dans la religion du Christ par l’évêque Polycarpe. Mathurin fut ordonné prêtre à l’âge de vingt ans. L’église actuelle commença à être édifiée dans la seconde moitié du XIIe siècle. La date du 18 octobre 1176 mentionne la translation dans l’église de la châsse de saint Mathurin, ce qui ne signifie pas que l’église était achevée, mais que l’on voulait créer un événement permettant de poursuivre les travaux.


Le chœur et le transept, ainsi que la nef, furent achevés au début du XIIIe siècle et, le pèlerinage se développant, on pris la décision d’ajouter au plan primitif, très simple, en forme de croix, une tour-clocher. Plus tard, au cours du XIVe siècle, on ajouta de chaque côté du chœur une chapelle (la chapelle de la Vierge) et une sacristie, ce qui nécessita des travaux importants pour modifier le monument. En 1407, le gros oeuvre de l’église était achevé sauf le dernier étage de la tour. Puis la guerre de Cent Ans allait ravager le Gâtinais et laisser ses campagnes presque complètement dépeuplées. En 1490, un incendie allumé par la foudre se déclara dans la couverture de l’église et se propagea au village. En 1567, Guillaume de Beaumont, chevalier du Boulay, entra dans Larchant et pilla l’église. 

 

Img 0080 JML
 
 
 

Datée du XVI siècle l'auberge est l'une des nombreuses auberges du village qui fermèrent les unes après les autres au XVIIème siècle lors du déclin du pèlerinage .

On peut se restaurer à l'auberge de la Dame Jouanne - Rocher de Dame Jouanne, 77760 Larchant -Téléphone : 01 64 28 16 23 qui vous propose des produits à la carte à déguster en terrasse ou en salle, l'accueil très sympathique fait de ce lieu une halte incontournable.  Dans Larchant village, l'association culturelle est très présente et active. 

Visitez la bibliothèque est en étage, vous y trouverez des bénévoles très motivés qui organisent fréquemment, des activités de toutes sortes . 
Association culturelle de Larchant 
Pendant les vacances le vendredi de 17h30 à 19h30. >Voir leur site

La ferme du chapitre surplombe le village, la grange aux Dîmes et le colombier ont été reconstruits au XVII siècle, suite à l'incendie de 1568, qui correspond aux guerres de religion. On y entreposait les redevances dues aux chanoines.